LE CLUB de Race

Le Barbu Tchèque est rentré en France en 1989 et un premier Barbu fut confirmé à l’ IKP du Braque Allemand à Offoy par monsieur Ferchaux.

Le club  fut créé en 1992 après une décennie d’observation et du contrôle des chiens et très peu de naissances.

Les naissances se sont bien développées à partir de 2003 avec un comité renouvelé et une équipe désireuse de développer la race mais toujours dirigée sur le chien de travail tchèque avec 65 adhérents en 2012 et des pics à 140 naissances par an  pour se stabiliser autour de 100.

Le club publie un annuaire d’élevage avec des étalons  recommandés classés  en printemps , automne  gibier tiré et BICP.

Nos chiens son présents dans les concours Saint Hubert et sont très appréciés des chasseurs; ils chassent maintenant dans tout l’hexagone  et bien sûr dans la Somme et le Nord de la France où sont les racines du club dont la devise reste : «  Toutes chasses, tous gibiers « .

M Jacques Roloff – Président du Club :

« C’est au cours de chasses en Tchéquie que j’ai découvert le Cesky Fousek  et  j’ai participé  avec un groupe d’amis à la première importation.
À l’époque, ce qui nous avait motivé, c’était la recherche d’un chien capable de chasser tout gibier, du canard, perdrix,  gros gibier (sang)  avec un contact avec le maître, d’un très bon rapport et facile à diriger.

20 ans après nous n’avons pas trahi nos idées de l’époque même si le club n’a qu’ un chien classé au sang en 24 heures.
Le barbu reste un chien très agréable à diriger avec un très bon arrêt et un rapport terre et eau de très grande qualité. Pour l’instant il est toujours entre les mains de chasseurs qui font reproduire leur chienne de chasse une fois ou deux dans leur vie.

Chien très rustique ne posant pas de problème d’élevage, nous avons de la chance car notre race est protégée maintenant par les tests d’ identité génétique obligatoires pour rentrer dans la cotation, ce qui nous préserve de retrempes sauvages.
Je souhaite au barbu de nombreuses chasses entre les mains de propriétaires passionnés et responsables et de lui garder ses qualités de standard et de chasse  que les éleveurs tchèques ont su nous transmettre.«